Difficultés financières ? S’en sortir sans se priver

difficultés financièresIl peut arriver à tout moment dans votre vie, que vous soyez confronté à des difficultés financières : que ce soit une perte d’emploi, la maladie, la perte d’un être cher, ….

Rassurez-vous, vous n’avez certainement pas utilisé toutes les ressources possibles pour pouvoir vous sortir de cette pénible situation. Il existe des solutions peu inexploitées car peu connues par la majorité des gens ; totalement légales, elles ont justement été créées à cet effet : VOUS AIDER.

A un moment de ma vie, j’ai dû avoir recours à ces solutions pour ne pas avoir à dormir sous un pont et pointer quotidiennement aux Restos du Cœur. Elles m’ont été d’un grand secours. J’ai été lamentablement jeté à la porte par mon ancien patron. Du jour au lendemain, sans aucun avertissement, je me suis retrouvé totalement démuni.

S’ensuivit un enchaînement de malencontreux événements : la même semaine, on me vola tous mes papiers ainsi que mon téléphone ; mes seules vacances tombèrent à l’eau ; quelques temps plus tard ma compagne me quitta ; mon meilleur ami me laissa tomber puis pour finir je cumulais les ennuis de santé.

Autant vous dire que j’étais tombé très bas et me retrouvais bien seul. Cependant, je ne me suis pas démonté et ai décidé de mettre toutes les chances de mon côté pour remonter la pente.

J’espère que cet article vous apportera, tout comme moi, l’aide dont j’ai pu bénéficier pour recommencer une nouvelle vie sans traîner de boulet financier. Car oui, maintenant je vis et gagne très bien ma vie et tous ces soucis m’ont permis de faire un ménage significatif dans ma vie et sont maintenant loin derrière moi.

C’est maintenant pour vous, que tout va commencer…

Les impôts n’auront pas votre peau !

optimisation fiscale

On commence par un sujet qui fâche : les impôts. Dettes obligatoires pour tout Contribuable, elles peuvent être cependant exceptionnellement annulées.

LE DÉGRÈVEMENT OU DEMANDE GRACIEUSE

Le dégrèvement est un droit peu connu des Contribuables en France régi par l’article 247 du livre des Procédures fiscales :

« L’administration peut accorder sur la demande du contribuable ;

1° Des remises totales ou partielles d’impôts directs régulièrement établis lorsque le contribuable est dans l’impossibilité de payer par suite de gêne ou d’indigence ; (… ) »

Accordé principalement aux personnes de plus de 60 ans et aux personnes en situation d’handicap, il est aussi possible d’en bénéficier quelque soit votre âge, si vous subissez des difficultés financières ou qu’un nouvel événement survenu vous met en difficulté.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise. Pour en bénéficier, il faut tout d’abord en faire la demande puis prouver qu’il ne vous ai pas possible de régler votre dette fiscale.

Cette impossibilité peut-être provoquée par tout événement survenu dans votre vie : un licenciement, une maladie grave, un divorce, un enfant qui part étudier, etc.…

Sachez tout de même que plus de 6 contribuables sur 10 ont reçu une réponse favorable à leur demande de dégrèvement ! Alors pourquoi ne pas tenter votre chance ?

Ce que vous devez faire : Je vous fournis en Annexe 1, à la fin de ce guide, une lettre-type à envoyer par courrier en lettre recommandée avec accusé de réception à votre Centre des Impôts.

Attention à ne pas l’envoyer à la Trésorerie, celle-ci n’en fera rien. Faîtes votre demande pour n’importe quel impôt, même si celui-ci date de deux, trois ans ou plus.

J’ai personnellement fait une demande pour ma taxe d’habitation, qui m’a été accordé. Précisez bien de quel impôt il s’agit, fournissez vos références. J’ai reçu une réponse assez rapide (environ 2 semaines) accompagnée d’un dossier à compléter.

Préparez-vous ensuite, à devoir sortir toutes vos factures, toutes vos justificatifs de revenus sur les 3 derniers mois. En effet, une fois votre demande prise en compte, il va falloir raconter pratiquement tous les moindres détails de votre vie et fournir tout justificatif de revenus et factures : électricité, gaz, quittance de loyer, crédit, bulletin de salaire, aides, … Tout y passe.

Ce passage est certes le plus contraignant, mais il en vaut pourtant bien la peine une fois votre requête acceptée.

L’ÉCHELONNEMENT

Il est possible de faire également une demande d’échelonnement du paiement de votre impôt en même temps qu’une demande de dégrèvement. En effet, si jamais votre demande de dégrèvement ne vous ai pas accordée, il est possible de demander un étalement du paiement de votre dette sur plusieurs mois.

Il est bien plus facile de se voir accordé un échelonnement ; en cas de baisse brutale de revenus, le trésorier est obligé d’accéder à la demande d’échelonnement de l’impôt sur le revenu.

Je vous fournis en Annexe 2 une lettre-type de demande d’échelonnement.

Dossier de surendettement auprès de la Banque de France

Si vous avez des difficultés financières et que vous êtes véritablement endetté et si vous vous retrouvez dans l’incapacité à payer vos dettes ou de rembourser vos mensualités de crédits, il est possible de monter un dossier de surendettement auprès de la Banque de France.

C’est le secrétariat d’une commission de surendettement qui va prendre en charge votre dossier. Il en existe une dans chaque département. Le dépôt du dossier est totalement gratuit. La commission va examiner votre dossier et décider si vous vous trouvez en situation de surendettement ou non.

Si c’est le cas, la commission va contacter vos créanciers et essayer de trouver une solution. Vous pouvez trouver un dossier de surendettement (avec guide pour vous aider à le remplir) sur le site de la Banque de France.

Vous devez remettre le dossier accompagné des pièces justificatives à l’agence de la Banque de France de votre département soit par courrier soit en l’y déposant directement. N’oubliez pas d’y joindre un courrier expliquant les raisons de vos difficultés financières, de votre surendettement et votre situation actuelle.

N’oubliez pas non plus de signer votre dossier (si vous déposez un dossier avec votre conjoint, signez-le tous les deux) et d’y joindre une photocopie d’une pièce d’identité récente. Enfin, si vous avez déjà déposé un dossier de surendettement par le passé, mettez dans votre dossier une photocopie du plan dont vous avez bénéficié.

Ce que vous devez faire :

Extraits du site de la Banque de France

« Il est important que vous respectiez les points ci-dessous :

  • Dans l’attente de la décision de recevabilité, vous devez continuer à régler vos dettes dans la mesure de vos possibilités.
  • Vous ne devez pas aggraver votre endettement en souscrivant de nouveaux crédits, ni vendre certains de vos biens au profit d’un créancier.
  • Tout changement dans votre situation doit être signalé à la commission le plus rapidement possible (changement d’adresse, travail….). prenez connaissance de tous les courriers relatifs au traitement de votre dossier, en particulier les courriers en recommandé avec accusé de réception. Ceci est très important, afin que la commission puisse traiter votre dossier.

A noter : dès le dépôt de votre dossier et durant toute la procédure, vous êtes inscrit au Fichier national des Incidents de remboursement des Crédits aux Particuliers (FICP) qui peut être consulté par tous les établissements accordant des crédits. »

Ce que la commission va faire :

La commission va d’abord étudier votre dossier pour décider si vous êtes en situation de surendettement et si vous pouvez bénéficier de la procédure de traitement du surendettement des particuliers : si oui, votre dossier est déclaré « recevable ». Sinon, il est « irrecevable ».

Si votre dossier est recevable, la commission de surendettement va rechercher la solution la plus adaptée, en fonction de la gravité de votre situation financière :

  • Si votre situation le permet :
    • La commission va rechercher un accord amiable entre vous et vos créanciers afin de mettre en place un nouveau plan de remboursement pouvant comporter des rééchelonnements, des reports, des mesures de réduction des taux d’intérêt et des effacements partiels de vos dettes.
    • Si aucun accord amiable ne peut être trouvé, la commission peut alors, si vous le souhaitez, imposer à vous-même et à vos créanciers des mesures de traitement de votre surendettement. Certaines mesures peuvent être recommandées par la commission (effacement partiel par exemple) mais devront être validées par un juge.
  • Si vos difficultés financières sont plus importantes : La commission peut orienter votre dossier vers une procédure de rétablissement personnel :
    • sans liquidation judiciaire si vous ne disposez que de meubles nécessaires à la vie courante, ou des biens non professionnels indispensables à l’exercice de votre activité professionnelle. Dans ce cas, vos dettes (à l’exception de celles exclues en application de l’article L.333-1 du code de la consommation) peuvent être effacées après validation par un juge.
    • avec liquidation judiciaire si vous possédez un patrimoine qui peut être vendu, et avec votre accord. Dans ce cas, c’est un juge qui traitera votre dossier : celui-ci peut alors effacer vos dettes (sauf exception citée précédemment) après avoir fait procéder à la vente de vos biens, à l’exception des meubles nécessaires à la vie courante ou des biens non professionnels indispensables à l’exercice de votre activité professionnelle. »

La location pour tout/tous

Ce chapitre va vous permettre d’arrondir vos fins de mois et s’adresse à tous. Ne laissez pas passer cette occasion en laissant dormir vos biens inutilisés.

LOCATION DE CHAMBRE

De nombreux sites proposent aux personnes de louer ou mettre en location une chambre voire carrément une partie de leur logement. Si vous possédez une ou plusieurs chambres inoccupées, n’hésitez pas à en profiter pour les proposer en location.

Celles-ci peuvent payer partiellement voire totalement votre loyer. J’ai régulièrement des personnes qui viennent s’installer chez moi pour quelques jours à la semaine, à la nuitée ou au mois et payent une grande partie de mon loyer.

En plus de bénéficier de compagnie et de découvrir des personnes de différents horizons, je perçois un revenu plus ou moins régulier, qui me permet de rentabiliser le trop plein d’espace de mon appartement.

Voici une liste de quelques sites qui donneront une visibilité à votre location de chambre :

Airbnb

Chambre à louer

LA COLOCATION

Si vous souhaitez être sûr de bénéficier de revenus réguliers, optez plutôt pour la colocation. Attention, la colocation signifie devoir vivre quotidiennement avec une personne qui a ses habitudes, ses goûts, qui peuvent être différents des vôtres.

Cette expérience peut s’avérer compliquée si vous n’instaurez pas des règles ou si vous n’appréciez pas votre colocataire. J’ai eu l’opportunité de faire une colocation avec mon meilleur ami ce qui a très largement simplifié les choses puisque l’on se connaissait très bien et notre relation amicale incitait au respect mutuel.

Là c’est à vous de voir, soit vous postez une annonce sur un site comme Le bon coin, soit vous avez l’opportunité de faire une colocation avec un proche. Vos charges seront ainsi divisées par deux voire même plus si vous souhaitez vivre dans un grand logement avec plusieurs personnes.

Je n’insisterai jamais assez sur l’importance de mettre en place des règles communes, notamment en terme de ménage, d’horaires, d’alimentation, de partage des pièces communes, ….

VOITURE OU PLACE DE PARKING

Le saviez-vous ? Il est possible de louer sa propre voiture ou même sa place de parking si on ne possède pas de voiture.

Pour la location de sa voiture, le concept est simple : vous créez votre annonce sur Drivy.

Vous décrivez les fonctionnalités de votre voiture, indiquez votre prix souhaité. Le prix se décompose comme suit :

  • Le prix à la première journée
  • Le prix par journée supplémentaire
  • Le prix au kilomètre parcouru

Le prix au kilomètre parcouru ne comprend pas l’essence consommée lors de la location. Vous recevrez ensuite des demandes de location avec la durée et la date souhaitées ; à votre bon vouloir d’accepter ou non l’offre.

Lors d’une location, vous recevez par mail un contrat de location. Pour effectuer la location, vous devez fournir au locataire de votre véhicule :

  • Une photocopie de la carte grise de votre véhicule.
  • La carte verte de votre véhicule.

Le locataire de votre véhicule doit vous fournir les documents suivants :

  • Une photocopie de son titre d’identité.
  • Une photocopie de son permis de conduire.

Concernant l’assurance, Drivy a souscrit une assurance avec l’assureur Allianz qui vous garantie de bénéficier d’une assurance tous risques lors de la location. Le prix de l’assurance est compris dans les 30% d’acompte payé au site à la réservation.

La location d’une place de parking seule n’est soumise à aucune réglementation spécifique. Généralement, propriétaire et locataire définissent ensemble des conditions. Ce sont ces conditions qui font office de loi.

C’est pourquoi il est fortement conseillé (car pas obligatoire) de mettre ces conditions par écrit, sous la forme d’un contrat.

Vous devrez aussi remettre au locataire un état des risques naturels et technologiques, annexé au contrat. Ce document est valable 6 mois et présente les risques naturels qui pourraient survenir (inondations, glissements de terrain…) et technologiques (industriels, biologiques…).

Vous trouverez ce document en mairie, à la préfecture, ou auprès de la DDE. Il ne faut pas oublier non plus que le locataire doit souscrire à une assurance.

  • Doit figurer dans le contrat :
  • la description des lieux : emplacement précis, numéro, moyens d’accès…
  • la durée du contrat
  • la durée et les conditions du préavis
  • le montant du loyer : préciser si le montant est assujetti à la TVA, et dans ce cas, si le montant est HT ou TTC
  • le dépôt de garantie.

Il existe aussi un site qui met en relation les propriétaires et locataires de parking : Prends ma place

AUTRES LOCATIONS

Je ne vais pas vous lister tout ce qui peut être loué, mais sachez qu’en gros TOUT peut être loué : des outils de jardinage à l’informatique, des costumes au matériel de bébé, …

D’ailleurs je ne peux que vous conseiller le site Zilok

Des solutions alternatives pour vos difficultés financières

Si même les solutions citées dans les derniers chapitres ne peuvent vous suffire, vous pouvez alors opter pour d’autres alternatives encore plus efficaces.

PARTIR TRAVAILLER EN SUISSE

Ceci implique un changement de vie, surtout si vous n’habitez pas à côté de la frontière suisse. Mais voici les bénéfices que vous pouvez espérer en tirer :

  • Le salaire : Le salaire suisse est 2 à 3 fois plus élevé qu’en France, sachant que le SMIC suisse s’élève à près de 2500€ NET.
  • L’impôt sur le revenu : Il est prélevé directement à la source, sur votre salaire. Le NET est le salaire que vous touchez, impôts inclus.
  • Bien-vivre : La Suisse garantit la meilleure qualité de vie selon les données de “The Economist”.

SE LANCER DANS LE WEB-MARKETING

Si vous avez plutôt l’âme d’un entrepreneur, il est possible de se lancer sur Internet. Olivier Roland, l’auteur du livre « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études », y explique tout sur le web-marketing et les opportunités que vous pourriez avoir.

Une véritable révélation et source d’inspirations, ce livre fait partie des indispensables lorsque l’on souhaite se libérer des contraintes de salarié, réussir et tout simplement gagner en temps et en liberté.

Conclusion

Pour conclure, il ne tient qu’à vous de prendre en compte mes conseils et surtout les appliquer afin de pouvoir vous en sortir et peut-être même démarrer une nouvelle vie en prenant un nouveau départ.

Souvenez-vous, ces conseils sont accessibles à tout français et peuvent être utilisés par quasiment tous !