Galères de Freelance – La Facture !

Alors tu en es où avec ta facture ? Pendant longtemps, je me suis estimée très chanceuse. Je me souviens avoir lu de nombreuses fois, des articles rédigés par des freelances qui y racontaient diverses galères rencontrées dans leur activité.

Galère pour la prospection, galère pour trouver des missions, mais aussi et surtout, la galère que ça peut parfois être de se faire payer. Et si je comprenais combien il pouvait être complexe de trouver des clients et des contrats, j’appréhendais sans pour autant me sentir à 100% concernée par ces fameux impayés que beaucoup d’indépendants évoquaient. Pourtant, j’étais concernée, très concernée. Mais sans doute ne l’avais-je pas encore bien intégré, à tort.

Parce que les premières factures impayées, en général, on s’en souvient et on les sent passer (ou pas justement). Surtout quand on s’est habitué(e) à ce que les factures soient toujours payées et à ce qu’elles soient payées à l’heure.

Alors la première fois, au premier retard du paiement d’une facture par un client qui était un client régulier. Je l’ai bien pris. J’avais du pensé que ce n’était qu’une histoire de jour, que ce n’était pas grave. Et effectivement, une semaine plus tard, la facture était honorée, même si le client avait indiqué que ce serait sous 48h. Soit.

Puis arriva la seconde fois, celle que je redoutais. Toujours le même client. Encore un manque de temps qu’il disait. Il avait les sous, mais pas le temps, tout en continuant à demander des choses en parallèle. Là, je restais cool mais commençais à ralentir le rythme quant au traitement de ses demandes. Après tout, la dernière fois il était à la bourre, mais il avait payé. Alors cette fois il payerait sûrement aussi. Mais par prudence, j’avais joué la sécurité et avais patienté jusqu’au paiement effectif pour lui livrer quoi que ce soit. La fameuse facture fut alors payée sous 2 semaines. Mais il payait.

Heureusement, toutes les demandes qui ont suivi furent elles payées en temps et en heure, par lui et d’autres clients. Cool chouette cool ! Je m’estimais à nouveau chanceuse. Mais tout ça ne dure jamais. Parce que la facture pas payée ou la facture payée tard, parfois très très tard, c’est monnaie courante dans la vie d’un(e) freelance, hélas. Il ne faut pas s’y habituer, bien au contraire, mais il faut s’y attendre, hélas. Sinon c’est la promesse d’un assez désagréable désenchantement, et des relances pour se faire payer. Encore. Encore. Et encore.

facture

Et si d’ailleurs on parlait de celles et ceux qui vous disent qu’ils vont vous payer fissa right now après le coup de fil, ceux qui ont l’air si motivés par le projet. Elles/eux, désormais, je m’en méfie comme du soleil qui pointe son pif en mars. Il se pointe juste le temps qu’on se dise, ah bah il fait beau finalement. Puis quand on sort, bah c’est de la pluie qui nous tombe sur la figure, pas des rayons de soleil.

Bah ces gens-là, ces client(e)s là, les clients si motivés, ce sont bizarrement très souvent aussi ceux ou celles qui vous sortent 3 semaines plus tard que : « Ah bah le virement n’a pas fonctionné ». Ou mieux encore. Ils ne payent rien, ne disent rien, mais vous demandent de bosser et vont jusqu’à vous relancer. Lol. Ou quand la bonne foi est en réalité une mauvaise foi assumée, mais très mal jouée. Ces clients-là, sont ceux qui sont souvent tout miel au début, gentils, adorables. Puis qui deviennent souvent ensuite, de réels ennuis sur pattes qui vous prennent la tête pour un oui ou un non. Pour des prestations dont il n’a jamais été question sur le devis. Qui vous harcèlent à toute heure de la journée ou de la nuit, comme si vous étiez le concierge de son immeuble.

Et c’est justement là que d’autres galères de freelance pointent leur bout d’orteils jusqu’à parfois devenir de grosses prises de têtes. Parce que si les factures, c’est tout de même un pan incontournable de la vie du freelance, gérer du client, donc de l’humain, c’est tout sauf une mission qui est toujours simple. Sinon ça se saurait. On en parle au prochain épisode !

Et si d’ailleurs vous nous racontiez vos propres galères de freelance ?

Vous aimerez aussi :