Gagner de l’argent aux paris sportifs

paris sportifsDans ce guide sur les paris sportifs, je vais vous parler d’une méthode qui a fait ses preuves depuis longtemps, il s’agit de la montante. C’est de loin ma méthode préféré et celle de nombreux parieurs professionnels, c’est pourquoi j’ai décidé d’y consacrer ce court guide pour expliquer son principe et son fonctionnement avec des exemples simples et concrets.

C’est avec elle que j’ai vraiment réussi à décoller dans les paris sportifs, elle est donc idéal pour ceux qui souhaite se construire une bankroll petit à petit sans se ruiner. Cette technique réunit tout ce qu’il faut pour gagner : une parfaite gestion de bankroll (gestion de votre capital pour jouer) et une prise de risque maîtrisé !

Sans gestion de bankroll il vous sera impossible d’être gagnant à long terme quelle que soit votre stratégie !

La gestion de bankroll c’est la base de n’importes quelles stratégies en paris sportif (c’est d’ailleurs la base au poker ou en bourse et dans n’importe quelle entreprise). C’est un point primordial et vous verrez que la méthode présenté dans ce guide sera stricte et rigoureuse et il faudra vous y tenir pour devenir gagnant !

Libre à vous de légèrement adapter la stratégie à votre personnalité, mais même dans ce cas rester rigoureux avec votre méthode. Nous y reviendrons à la fin du guide. Avant d’aller plus loin dans ce guide je tiens à préciser que cette méthode est souvent confondue à tort avec la martingale !

A tort oui, j’insiste, car contrairement à la martingale, la montante protège votre portefeuille tandis que la martingale nécessite bien souvent une bankroll énorme par rapport à la mise de départ, tandis qu’avec la montante vous pouvez jouer avec 5 voire 10% de votre bankroll en mise de départ.

Je reviendrai sur la martingale dans un autre guide car c’est une méthode connue mais mal expliqué et qui mérite tout de même qu’on la décrypte correctement et qu’on en montre les possibles applications avec les paris sportifs. Revenons à la montante qui est à mon sens la meilleure méthode pour débuter en paris sportifs.

Avec un taux de réussite correcte (il vous faudra au minimum 30% de réussite sur vos paris sportifs) vous pouvez facilement gagner de l’argent. Nous verrons des exemples concrets plus tard dans ce guide. Pas besoin non plus de trouver des cotes énormes ou de faire des combinés de l’espace. Une cote aux alentours de 2 est largement suffisante pour réussir. C’est en tout cas les cotes que je privilégie.

Maintenant, rentrons dans le vif du sujet !

Principe pour gagner de l’argent aux paris sportifs

Le principe de la montante est très simple : Vous fixez une mise de départ qui ne vous mettra pas en danger en cas de pertes successives. Une mise entre 5 et 10% de votre bankroll sera parfaite, tout du moins c’est ce que je recommande.

Dès que vous êtes gagnant vous rejouer les gains du pari précédent. En cas de perte vous repartez avec votre mise de départ. Je pense qu’il n’y a pas beaucoup plus simple. Avant de dire que ça ne fonctionne pas, attendez de voir les exemples concrets.

Le principe de la méthode repose sur le fait que les résultats en paris sportifs sont cycliques. C’est-à-dire que si vous avez un taux de réussite de 50% (vous pensez pouvoir le faire ? C’est en tout cas le taux moyen de réussite pour un parieur lambda), vous ne gagnez en fait pas un pari sur deux mais vous faite des séries.

Par exemple sur dix paris vous allez perdre les trois premiers, gagner le quatrième, perdre le cinquième et le sixième puis gagner les quatre derniers (si vous en douté faite le test du pile ou face avec une pièce, vous verrez qu’elle ne tombera pas sur pile une fois sur deux réellement).

Le but est de rentabiliser au maximum lorsque vous avez une série de plusieurs paris sportifs gagnant comme ici et ainsi de couvrir très largement les pertes des paris perdants car les côtes vont se combiner entre elles. Petite application mathématique et théorique pour ceux qui n’aurait pas vu la puissance de la méthode. Nous allons reprendre l’exemple de notre série de dix paris.

Admettons que votre bankroll soit de 100€, je vous conseille donc de choisir entre 5% et 10% de mise de départ. Ici nous allons prendre 5€ de mise de départ pour faire simple et rester prudent. Nous allons considérer que nous jouons à chaque fois une côte de 2 (là c’est vraiment pour faire simple). Je vais reprendre la même série de 10 paris vu plus haut.

Donc nous perdons le premier pari, notre bankroll passe de 100€ à 95€.

Nous perdons le deuxième, nous passons de 95€ à 90€.

Nous perdons le troisième, nous passons de 90€ à 85€.

Nous gagnons le quatrième et passons de 85 à 90 (5€ sur une cote de 2, soit 5€ de bénéfice net).

Pour le cinquième pari nous rejouons les 10€ gagné lors du quatrième pari, mais nous perdons à nouveau et la bankroll tombe donc à 80€, dans la foulé nous perdons le sixième pari. Etat de la bankroll : 75€.

Nous gagnons le septième pari, toujours nos 5€ sur une cote de 2 et nous rejouons nos 10€ sur le huitième pari. Celui-ci est encore une fois gagnant pour la somme de 20€ (10 sur une cote de 2). Le rush continue, le neuvième pari passe pour 40€ (20€ sur une cote de 2) de gain. Enfin l’apothéose, le dixième pari passe et nous offre un gain de 80€ pour une mise de 5€ au départ. Soit un bénéfice net de 75€ sur cette série.

Après notre série de dix paris, notre bankroll s’élève donc à 150€. Pour un bénéfice de 50€ avec un taux de réussite de 50% seulement sur cette série.

Je conseille de ne pas tenter une série supérieure à quatre paris gagnants. Dans cette exemple pour mon onzième pari je serai repartie avec une mise de 7,50€ (et oui 5% de 150 !). Après suivant votre taux de réussite aux paris sportifs et suivant les cotes que vous jouez, libre à vous de faire 4 paliers de mise gagnant ou plus. Nous aborderons cela dans la partie Variantes.

Pour finir avec la théorie, dans une logique extrême, même avec 30% de réussite vous pouvez toujours être gagnant ! Il faut bien sur que vos trois pari sur dix s’enchaînent à la suite (et joué des côtes de 2 au minimum).

Assez parler de théorie, passons à la pratique.

Application

Pour la mise en application je vais revenir sur mon mois de février 2016. Je suis partie d’une bankroll de 4000€ avec des mises de départ de 200€. Je mise sur trois niveaux, dès que j’ai eu trois paris sportifs gagnant je suis reparti avec ma mise de départ comme expliqué plus haut.

Je vous ai mis en gras les équipes joué, ou le nul joué, pour les combinés je ne vous ai pas mis les adversaires, le tableau aurait été moins lisible. Par soucis de lisibilité je n’ai pas non plus indiqué le sport. Vous y trouverez du football, du tennis, du hockey, du rugby et du basket.

Vous voyez ici tout le potentiel de cette méthode. Mon mois de février fut vraiment très bon voir exceptionnelle. J’ai un taux de réussite de 77% qui est vraiment énorme, ce n’est pas tout les mois comme ça (noté que les pages Facebook qui vous annonce des taux de réussite de 93% je n’y crois pas vraiment).

Mais même avec un taux de réussite moins bon j’aurais quand même fait du bénéfice. Vous voyez aussi que je suis rigoureux dans ma méthode, en milieu de mois j’ai un enchaînement de 10 paris corrects (méga rush) ! Mais je m’arrête toujours après trois paliers de mise.

Après pour le fun, rien ne vous empêche de faire une autre montante à côté de la principale avec une somme de départ dérisoire (ici avec 10€ au départ, l’enchaînement des 10 paris corrects auraient rapporté 8478€), tout le problème sera de savoir quand s’arrêter. Voilà pourquoi je me suis fixé 3 paris gagnants avant de redémarrer une série.

Je ne pense pas qu’il y ai beaucoup à ajouter au tableau. Certes je joues beaucoup de sports différents mais sur le mois je ne fais que 35 paris ce qui n’est pas non plus monstrueux. On voit également que les cotes varient de 1,56 à plus de 3, ce que je vous disais précédemment. Cela reste des cotes facile à trouver.

Avantages et Inconvénients

Le principal problème avec cette méthode c’est qu’elle ne convient pas aux joueurs qui recherchent le gros gain tout de suite, d’ailleurs un bon parieur recherchera toujours du gain régulier sur le long terme plutôt qu’un gros gain totalement incertain et occasionnel.

Une série de paris sportifs peut prendre du temps et je conseille de faire un reporting mensuel de sa montante. Cela vous permettra de suivre vos progrès et de rester positif même quand la série de victoire tarde à venir. Un mois est une bonne échelle de temps pour se rendre compte des progrès alors qu’une semaine est un peu trop court.

Un autre inconvénient de cette méthode est l’aspect psychologique. Il vous faudra de bons nerfs car il vous arrivera plusieurs fois de perdre sur le dernier palier de mise et de vous dire que vous n’auriez pas dû faire ce pari, que c’était le pari de trop que vous auriez du arrêter ou attendre un autre match.

Inversement vous allez par moment vous dire que vous auriez gagné encore plus si vous aviez continué sur un ou deux paliers de mise supplémentaire. Ou encore vous allez démarrer votre mois par une série de paris perdants, ce qui vous rendra nerveux au moment de placer vos futurs paris sportifs.

Une seule solution pour ça : se tenir à la méthode et ne pas y déroger ! Si vous vous êtes fixé quatre niveaux de mise restez-y ! N’en faites ni trois ni cinq. Même si le pari suivant vous semble facile et sûr. De même si le palier précédent est passé de justesse, sur un but dans les arrêts de jeu ou une décision arbitrale litigieuse, jouez tout de même le suivant.

Ne vous détournez pas de la méthode en cours de route et ne l’adaptez pas sous de faux prétexte. Une erreur à éviter : miser un dernier palier sur une toute petite côte du genre 1,20. Si elle ne passe pas il n’y aura rien de plus rageant. En général évité tout tilt ou perte de contrôle. Pour ça n’hésitez pas à regarder régulièrement votre reporting, à écrire votre méthode sur un carnet ou dans un document word ou carrément sur un blog (mise de départ, côte souhaitez, nombres de paliers, objectif financier…).

Après je ne vais pas vous mentir, si vous ne vous sentez pas capable d’enchaîner trois ou quatre paris gagnant de suite ou si vous n’y êtes jamais arrivé, cette méthode n’est pas pour vous ! D’ailleurs à voir si les paris sont faits pour vous… Ou alors uniquement pour du fun et pour vibrer devant un match.

Passons aux bons côtés.

L’avantage principale de cette méthode c’est qu’elle est faite pour assurer des gains continus, sans prendre de gros risque puisque la mise de départ est proportionnelle à votre bankroll. Même en jouant 10% de votre bankroll avec un objectif d’une cote de 8 ( cote de 2 minimum sur 3 paliers) il faut réussir une fois sur huit une série pour être positif.

L’autre avantage de la montante c’est la souplesse de la méthode. Nous allons voir ça dans le chapitre suivant, les variantes possibles.

Variantes

Une première variante : elle consiste à ne re-jouer que la moitié de vos gains. L’argent rentrera plus lentement c’est certains, mais elle partira également plus lentement. On va dire que c’est une méthode beaucoup plus safe. Une autre variante consiste à démarrer les paliers avec des grosses côtes.

Par exemple entre 3 et 5 puis de baisser la côte afin de sécuriser chaque palier. Dans ce cas le choix du premier pari est extrêmement important et nécessite une bonne connaissance du sport joué. Concrètement vous passez une cote de 4 puis deux cote à 1,50 vous aurez une cote total de 9 ! Pas mal non, et vous serez souvent moins stressé par la côte à 1,50.

Vous pouvez aussi démarrer avec 20% en mise de départ et diminuer tout autant que votre bankroll augmente pour la sécuriser. C’est une gestion agressive de bankroll.

Finalement la vraie variante est la vôtre !

Cette méthode est souple, libre à vous de jouer des cotes à 1,50 ou 3 ou 5. Toujours libre à vous de ne jouer que trois tour de mise ou d’en faire cinq. Conclusion : Cette méthode allie bankroll management et adrénaline, c’est pourquoi elle est très apprécié par les parieurs pro.

En effet la mise de départ fixe vous permet de réduire considérablement les risques de banqueroute. Dans le même temps quand vous arrivez aux paliers supérieurs, les mises deviennent importante et l’adrénaline monte vite surtout quand le match se joue sur un détail ! J’espère que cette méthode vous aura plus et qu’elle fera gonfler votre portefeuille !

Vous aimerez aussi :